Remboursement des interventions en chirurgie esthétique : les demandes croissent
  • 27 Octobre 2014 à 10:29

Remboursement des interventions en chirurgie esthétique : les demandes croissent

Alors que les demandes de prise en charge des interventions en chirurgie plastique ne cessent de croître, les modalités fixées par la CNS deviennent de plus en plus strictes.

Du point de vue de la CNS, la question qui se pose tourne autour de la réelle utilité des opérations en chirurgie plastique (augmentation de la poitrine, lifting mammaire , remodelage du nez, etc...). Jusqu'en 2012, trouver les meilleures réponses à cette question n'était pas chose facile.

D'après la CNS, aboutir à ces décisions de restrictions de 2012 n'était pas facile

Depuis 2012, la Caisse Nationale de Santé a adopté de fermes décisions sur la prise en charge d'interventions médicales en esthétique ou en chirurgie plastique, ce qui a immédiatement entraîné une baisse notoire des remboursements de ce genre d'actes. Depuis 2013, une réduction des demandes de prise en charge a également été constatée. Cependant, la CNS s'est heurtée à des poursuites judiciaires de la part des assurés qui se sont vus refuser leur demande d'autorisation. À défaut de critères avérés, l'obtention d'un gain de cause ne fut pas chose aisée pour la CNS.

Nécessité d'adopter des mesures pour économiser

Actuellement, la CNS dispose de critères bien définis pour accorder ou non les remboursements d'actes en chirurgie esthétique. D'après Romain Schneider, Ministre de la Sécurité Sociale, la CNSS se heurte désormais moins fréquemment à des débats et discussions fâcheuses avec les patients à qui on a refusé la prise en charge d'actes médicaux qu'ils jugent nécessaires.

Le Ministre ajoute que ces dispositions ne sont pas directement issues de mesures économiques, mais elles sont indispensables pour garantir le maintien de la prise en charge des soins indispensables. Romain Schneider estime que les ressources financières disponibles doivent aller prioritairement vers les prestations utiles et nécessaires et doivent être réparties de manière appropriées.