Le traitement d'une ptôse mammaire sans cicatrices, est-ce possible ?

Lifting mammaire > Blog > Le traitement d'une ptôse mammaire sans cicatrices, est-ce possible ?
Publié le : 03 Aout 2016 à 16:50
Le traitement d'une ptôse mammaire sans cicatrices, est-ce possible ?

 

En général, les interventions chirurgicales laissent toujours des cicatrices plus ou moins importantes et visibles selon la zone incisée et le mode opératoire effectué par le chirurgien. Lorsqu'il s'agit d'une chirurgie esthétique, les patientes s'inquiètent toujours de la forme de la cicatrice qui en ressortira. Cependant, dans certains cas, il est possible que l'opération ne laisse qu'une infime trace, voire même aucune trace du tout. C'est le cas d'une intervention de pose de prothèses sur une ptôse mammaire.

Pour rappel, la ptôse mammaire est le glissement des seins vers le bas, pouvant être causé soit par une perte de poids considérable, soit suite à une période d'allaitement, soit après le retrait de prothèses mammaires.

Une pose d'implants pour corriger la ptôse mammaire

Pour celles qui n'ont pas encore subi d'opération pour une augmentation mammaire, il est possible de corriger la ptôse à partir d'une pose d'implants mammaires. Pour ce faire, le chirurgien opère soit à partir de la partie inférieure de l'aréole, soit au niveau du sillon naturel du sein.

Dans le premier cas, l'implant est introduit à partir de l'aréole et laisse le plus souvent quelques cicatrices autour de la zone incisée. Les traces peuvent aussi prendre la forme d'une ancre de bateau inversée. Ce type d'intervention a l'avantage de retendre la peau en remonter la poitrine tout en en augmentant le volume. Il est idéal pour des ptôses peu importantes.

Dans le second cas, le chirurgien implante les prothèses à partir d'une légère et seule incision au niveau du sillon de chaque sein. La prothèse est insérée derrière le sein, puis la plaie est refermée. Au final, la cicatrice est longue de 4 cm au maximum. Cette technique est employée dans les cas de ptôse mammaire moyenne et modérée.

Lorsque la ptôse est très importante, la pose d'implants mammaires n'est pas conseillée et il sera important de retirer le maximum de peau excédentaire. Dans ce cas, la patiente peut recourir au lipofilling. Il s'agit d'injections de graisse au niveau des seins.

Pourquoi recourir à la pose d'implants pour traiter une ptôse mammaire ?

Pour celles qui hésitent encore à recourir aux implants mammaires pour corriger une ptôse, sachez que ce type d'intervention ne laisse que des traces peu importantes et parfois même invisibles sur certaines positions. En effet, dans le cas d'une introduction périaléolaire, par exemple, la cicatrice n'est pas visible au premier coup d'œil. Dans le cas d'une intervention par voie hémialéolaire inférieure, la cicatrice n'est perceptible que lorsque le sujet est allongé. Sinon, lorsqu'elle est en position debout, la trace laissée par l'incision est assimilée au sillon naturel du sein et peut être cachée sous le sein.

D'une manière générale, les autres cicatrices sont le résultat du retrait de peau, comme dans le cas d'une ptôse importante. Lorsque celle-ci est encore moyenne ou modérée, la peau n'est pas retirée, mais est juste retendue à partir des implants mammaires.

En savoir plus sur le lifting des seins ici .